Conférences & Autres Evénements 

Dans la logique de la CAMPAGNE « GÉNOCIDE CONTRE LES TUTSI : DU PLUS JAMAIS ÇA AU BURUNDI », le Mouvement MAP-Burundi Buhire organise une conférence sous le thème: « LE GÉNOCIDE N’EST PAS UN CRIME QUI S’IMPROVISE ».
Date: Mercredi 09/12/2020             
Heure: 19:00-21:00 (heure de Bujumbura)/18:00-20:00 (heure de Bruxelles)
  1. Le génocide se prépare et met en mouvement toute une machine de la mort (Gouvernement, milice, médias, administration,  forces de sécurité, population, etc.).

  2. La préparation suit des étapes car il s’agit de cultiver à outrance la haine de l’autre et le désir de l’exterminer.

  3. Le génocide est une taxinomie difficile à appliquer de la part de la communauté internationale ( cf le Génocide des Tutsis au Rwanda ; des Arméniens, la Turquie ne l’a accepté que récemment après plus d’un siècle, le Génocide des Herero accepté récemment par l’Allemagne, etc. Pourquoi la communauté internationale se refuse-t-elle d’accepter que des génocides se commettent ? 

  4. Le génocide a des implications sur les générations futures : comment faire pour que des politiques de paix intègrent cette donne ? 

  5. Au Burundi l’Etat a mis en place une machine de la mort dite «  Un par un », « kamwe kamwe » est mise en place depuis 5 ans et permet au régime de se mettre à l’abri des projecteurs. C’est quoi finalement le génocide : est-ce un effet du nombre ou l’intention derrière l’acte de tuer ? 

  6. Quelles seraient les positions à prendre par les populations nationales, les pays de la région et la communauté internationale en vue de lutter contre toute idéologie de génocide et de rappeler le pays concerné des dispositions internationales y relatives ?

  7. Le Conseil de sécurité vient d’accepter de ne plus mettre le Burundi à son agenda trimestriel, malgré les rapports internationaux qui alertent la communauté internationale sur la continuation des violations massives des droits de l’homme au Burundi et des tendances envers les crimes de génocide contre les Tutsi. Pourquoi la communauté internationale se laisse faire/ duper alors que les signaux montrent le contraire ? 

  8. Les Etats privilégient des intérêts, et pourtant bien d’Etats ont souscrit au principe de la Responsabilité de protéger, comment alerter et interpeller sur le cas du Burundi ?

Voilà une série de questions auxquelles les panélistes issus des communautés juive, arménienne, rwandaise, Cambodgienne, burundaise, etc. tenteront de répondre au cours de cette conférence et proposer des actions concrètes à prendre aux niveaux tant national, régional et international.

Pour vous inscrire, veuillez remplir ce formulaire: 

©2019 by Creation Focus